Melanie Dubois

Christopher Largilliere
Candidat
Melanie
Dubois
Production animale
Établissement
Dates-clés
2017

Installation avec mon compagnon sur une exploitation le 29 septembre 2017

Présentation
Pourquoi l'agriculture ?

L’agriculture est depuis toujours une passion que ma maman m’a transmise au fur et à mesure des années. L’agriculture occupe une grande place dans ma vie, particulièrement l'élevage puisque celui-ci m’a permis de me ressourcer lors d’épreuve très difficile de ma vie. L’agriculture est le plus beau métier du monde, le plus noble, mais surtout celui qui a le pouvoir de nourrir le monde. Faire naître ces propres bêtes, les élever, les nourrir... Tous ça me rend fier et aide à grandir.

De ma formation à mon installation

Filles d’agriculteurs et passionnée depuis toujours, j’ai souhaité m’installer notamment grâce à la passion que m’a transmise ma maman. La rencontre avec mon compagnon fut le déclic pour une installation rapide, un projet et des idées communes. Dans un premier temps, j’ai souhaité découvrir toutes les branches de l’agriculture via des travaux saisonniers durant mes études de mes 16 ans à 20 ans (pisciculture, fromagerie, polyculture élevage, cuniculture, aviculture, maraîchage et agroalimentaire).
Très vite, j’ai trouvé ma branche : les productions animales. À la suite de mon BTS ACSE, j’ai souhaité travailler dans l’administratif agricole, une branche où j’étais moins à l’aise, mais qui est pourtant une partie importante lorsqu’on est agricultrice. J’ai été embauché dès la fin de mon BTS à la FNSEA76 en tant que conseillère ou j’étais principalement en charge du dossier lait et PAC. Une opportunité SAFER nous a permis à mon compagnon et moi-même, de nous installer sur une exploitation hors cadre familial en septembre 2017. C’est là que tout a commencé...

Mon exploitation
Présentation

L’exploitation que nous avons est très récente puisque nous sommes installé depuis septembre 2017. Lors de notre installation, nous avons fait le choix de nous diversifier pour notamment pallier à la crise agricole. Ainsi, nous avons décidé de restaurer les box et la carrière pour faire de la pension équine. Cette activité nous permet d’avoir toujours une relation avec l’extérieur, ce qui est très important pour nous.
Nous avons fait le choix de créer un atelier avicole dans un ancien bâtiment cunicole. Le bien-être de nos animaux étant notre priorité, nous sommes parti vers du plein air et du Label Rouge fermier (ramassage à la main). Actuellement, nous sommes en relation avec l'entreprise Cocorette. La vente directe se développant avec des opportunités de marché importante nous sommes en plein projet pour un débouché en vente directe à 100 % avec un centre de conditionnement à la ferme.

Nous avons gardé notre atelier de vaches allaitantes, seules nos pratiques ont changé : alimentation 100 % herbe et orge aplatît de notre production d’hiver. Depuis cet été, nous mettons en vente des caissettes de viande de nos génisses salers : un régal 100 % local respectant des pratiques de bien-être animal, alimentation saine, etc.

Nous avons aussi gardé l’atelier taurillons avec là encore un changement de pratique : alimentation 100 % herbe, orge et concentré à base de colza (l'autonomie alimentaire est une de nos préoccupations. Il est important pour nous d’utiliser au maximum les produits régionaux tel que le colza).

Nous avons également conservé l’atelier de vaches laitières. Nous avons voulu garder la race normande pour la qualité de son lait puisque nous avons par la suite des projets autour de l’AOP neufchâtel (arrêt de la production de neufchâtel, crème et beurre de l'exploitation de ma mère délocalisé chez nous d’ici 5 ans). Aujourd’hui, notre production part vers la coopérative Eurial. Pour proposer toujours des produits de meilleures qualités, j’ai fait le choix de me spécialiser dans l’aromathérapie et l'homéopathie via plusieurs formations. Depuis 1 an, l’utilisation d’antibiotiques a diminué de 87 % !

Au niveau des cultures, nous sommes une exploitation très herbagère (70 % de notre surface). Nous avons un objectif qui est l'autonomie alimentaire. Pour cela, nous récoltons de l’orge et du maïs grain que nous faisons aplatir. Depuis cette année, nous faisons des méteils (fèveroles/pois/trèfle/ray-grass) que nous allons distribuer à nos animaux.

Nous ne serions rien sans la présence de notre très bon salarié Florian, qui est présent à mi-temps et qui est complètement à l'écoute sur nos productions parfois inconnues à ses yeux (notamment les équins et poules pondeuses). Son avis nous est important dans les prises de décision.

Pour conclure, notre exploitation est en pleine mutation. Nous avons une réelle volonté de proposer des produits de qualité via nos pratiques.

Les atouts de mon exploitation

- Atout 1 : Exploitation herbagère avec climat favorisant la pousse de l’herbe pour nos animaux.

- Atout 2 : Situation géographique idéale pour développer un projet en vente directe (nous sommes à 2 km de l’échangeur d’autoroute A29-28, 2 km de la déchetterie intercommunale et à 20 min d’une route départementale). Atout également valable pour la pension équine.

- Atout 3: CUMA (coopérative d'utilisation de matériel agricole) proche de chez nous et nous permettant de reste dans des méthodes de désherbages mécaniques.

- Atout 4: certainement le plus précieux : nous avons des voisins agriculteurs qui ont su et savent encore nous aider, donner leur avis, discuter sur des méthodes de travail et de pratiques innovantes (parfois via les GDA auxquelles nous adhérons). Nous sommes jeunes, nous avons énormément à apprendre, les groupes de développement nous aides beaucoup.

Mon savoir-faire
Présentation

Étant jeunes et très ouverts, nous allons beaucoup vers l’innovation, vers la demande du consommateur qui est d’avoir des produits de qualité. Nous visons l'autonomie Alimentaire d’ici quelques années. Nous utilisons les huiles essentielles et l'homéopathie sur nos élevages, tous nos animaux vivent en plein air, l’alimentation est en grande parti produite sur l'exploitation.

Le Pays de Bray, c’est aussi des élevages herbagers depuis des années : nous contribuons à faire perdurer cette pratique via l’alimentation.

Nous souhaitons faire durer un savoir-faire plus particulier, celui de la transformation fromagère de L’AOP neufchâtel lorsque nos conditions financières le permettrons avec la reprise de l'atelier existant de ma maman.

Nous valorisons nos pratiques en échangeant avec des écoliers (nous sommes présents sur monchamps.fr), avec nos voisins (fête des voisins faites pour la première fois à la ferme cette année), et aussi avec le public à travers notre page Facebook. Par la suite, une fois la vente directe développée, nous aimerions adhérer à « Bienvenue à la ferme ».

Vidéos & Photos
Media
Les candidats du terroir
Tous passionnés, tous amoureux de leur terroir. Ils sont éleveurs, agriculteurs, producteurs et travaillent avec respect la terre, la mer, les lacs… Ils sont boulangers, bouchers, poissonniers, ce sont les artisans et métiers de bouche, ceux qui transforment les produits bruts… Ils sont cuisiniers, propriétaires ou non de leur restaurant, seuls aux commandes ou appartenant à une brigade, ce sont les grands chefs de demain. Découvrir les candidats
L’engagement
du Crédit Agricole
Ce patrimoine nous est commun à tous. Aussi, avec Talents Gourmands,
le Crédit Agricole a décidé de valoriser les agriculteurs,
artisans et restaurateurs qui défendent leurs terroirs par la qualité de leurs produits. De par son implantation dans toutes les régions de France,
le Crédit Agricole est le partenaire de longue date des acteurs locaux des terroirs. Au travers des événements en région,
du site Internet Talents Gourmands, des opérations locales et nationales, nous mettons en lumière la richesse de nos régions et ceux qui y participent.